Au-delà de la méthode #50

Uchi kaiten kokyu nage @ kote gaeshi

Le déplacement d’O Sensei selon les huit pouvoirs (hachi riki), quand il est respecté scrupuleusement, permet de comprendre le rapport qui existe entre les techniques, et autorise une continuité d’action sur des adversaires différents en toute sécurité, ainsi que cela est montré sur la vidéo pour l’un des huit pouvoirs.

Si le déplacement est juste, tout ce qui est nécessaire à l’exécution d’une technique (maai, angle, rotation, déséquilibre, etc.) est en même temps ce qui est nécessaire à l’exécution de l’autre technique. Dans l’exemple de la vidéo, ce sont les techniques uchi kaiten kokyu nage et kote gaeshi qui sont associées.

Il existe ainsi, quelle que soit la technique engagée, une adéquation avec une ou plusieurs autres techniques de l’Aikido. Cette concordance n’est pas une coïncidence, il s’agit d’une donnée constante dans n’importe lequel des quatre angles utilisables par tori (shi kon), chacun de ces quatre angles donnant naissance à deux pouvoirs.

Quand un phénomène survient avec une telle constance, c’est qu’il y a derrière une loi. Cette loi de l’Aikido porte le nom de riai, et l’on comprend alors que riai ne peut avoir un sens réel que dans la mesure où le déplacement d’O Sensei est respecté. Le riai de l’Aikido est bien plus profond que les explications qui en sont données dans les cours de formation pour enseignants, qui le réduisent généralement à quelques similitudes extérieures entre techniques, comme le geste shomen du sabre et le shiho nage du tai jutsu par exemple. Riai est une loi qui peut être démontrée avec les outils de la physique et de la géométrie. Riai n’a pas à voir avec la similitude, qui reste toujours superficielle, mais avec l’analogie.

*Philippe Voarino, octobre 2016.

Commentaires

salut ERIC, je n'ai pu résister mais la quand même, démonstration totale de ce que je disais, le mouvement que fait Philippe est exactement ce que je proposais dans le dossier précèdent et qui infirme la possibilité de faire ce qu'il y faisait. imagine un seul moment Philippe rentrer sur le coté gauche du second et tu auras exactement le déplacement du précèdent dossier, bien sur pour le coup il n'ouvre pas deux fois la hanche et c'est logique puisque le mouvement juste ignore cela.

la position des pieds de Philippe ne respect jamais la position préconisée dans ses plans "les déplacements d'O-sensei" et pour cause encore une fois, c'est beau et miraculeux sur le papier mais irréalisable en vrai sans tordre les choses et c'est bien dommage, mais si vous pensez être sur le bon chemin, je vous encourage a continuer avec de jolies œillères, les galons ça se mérite.

moi je redis que les choses sont plus simples et bien plus logiques que cela, hachi kiri et shi kon existe bien entendu mais de façon plus réaliste, tout cela n'est qu'une histoire de perception et de volonté d'y voir quelque chose de divin, la nature est faite de chose qui paraissent miraculeuse qui au final ne sont que logique, simplement la logique n'est pas toujours facile a expliquer.

bon courage quand même, je vais ignorer le site durant quelque mois histoire de ne pas perdre le fil de choses de mon coté et vous laissez en paix aussi DONC ne pas vous étonner de mes non réponses.

Cordialement. gilles

Alors bonne route , "oh grand maître divin"....c'est de l'humour....à 2 balles.....dixit "Dieu"

je ne comprends toujours pas grand chose à ce que tu expliques, je te cite:

"imagine un seul moment Philippe rentrer sur le coté gauche du second et tu auras exactement le déplacement du précèdent dossier,...moi je redis que les choses sont plus simples et bien plus logiques que cela, hachi kiri et shi kon existe bien entendu mais de façon plus réaliste, tout cela n'est qu'une histoire de perception et de volonté d'y voir quelque chose de divin, la nature est faite de chose qui paraissent miraculeuse qui au final ne sont que logique, simplement la logique n'est pas toujours facile a expliquer.." ouf....

Rigole un peu au lieu de te faire des rides au centre du front.....encore une fois merci de ta recherche et j'ai hâte de voir ta pratique explicative en vidéo (juste une chose, redresse la tête dans ta pratique, tu verras plus loin, de toute façon, même les yeux fermés tu sais où sont les pieds....)..

bien à toi

Bonjour Gilles.

Le déplacement qui est réalisé ici dans le quartier avant droit est exactement le même que celui qui était exécuté dans le quartier avant gauche sur la technique précédente. Exactement le même. C'est justement cela l'application du principe. Je ne comprends pas ce que tu y trouves de différent, et en quoi l'un peut infirmer l'autre, puisque précisément ils sont identiques.

Philippe Voarino

Philippe, pas d'ouverture de la jambe dans cette vidéo, logique pour allez dans le quartier avant droit alors QUE dans l'autre vidéo vous recréer un quartier avant gauche en ouvrant votre corps vers la gauche a la fin de taino henka normal puisque sinon vous iriez droit vers le barbu!! donc effectivement vous allez dans un quartier avant gauche mais après avoir changé l'angle du hanmi de ce fait Mr CHIDIAC n'est plus a votre gauche mais a votre droite, ne parlons même pas du fait que c'est le quart arrière gauche ou vous voulez allez, impossible sans tordre les choses

effectivement j'ai coupé les commentaires sur YOUTUBE, DIEU balançait sa haine a répétition comme la, même pas capable de reprendre l'argument justifié d'ERIC..

je l'ai bloqué partout sauf ici ,sans modérateur la qualité du forum en a bien souffert.

cdlt

Bonjour Gilles.

Ce sont des détails de second ordre qui t'empêchent de voir l'identité des déplacements dont je parle. Un peu comme quelqu'un qui prétendrait que tel individu est un homme parce qu'il est brun, et que tel autre en revanche n'est pas un homme parce qu'il est blond. Ce n'est évidemment pas la couleur des cheveux qui fait que deux individus appartiennent à l'espèce humaine.

Et bien de manière analogue, ce n'est pas hito e mi (ce que tu appelles l’ouverture de la jambe) qui fait l'identité ou pas de deux mouvements. Hito e mi n'est qu'un détail. Un détail absolument indispensable dans certains cas, certes, mais pas dans tous les cas, et c'est précisément parce qu'il n'est pas présent partout qu'il ne peut pas être un principe fondamental. Car il n'existe pas de lieu d'où le principe d'action puisse être absent, irimi-tenkan est présent partout.

Il y aura donc des déplacements qui exigeront une ouverture préalable en hito e mi, et d'autres pas, en fonction du quartier du cercle vers lequel se dirige tori. Mais ceci ne change pas le fait que dans tous les cas, il s'agira toujours du même déplacement, ce qui est bien normal puisque le principe d'action irimi-tenkan a toujours nécessairement la même conséquence au niveau du positionnement des pieds.

Ceci dit, et dans le cas qui nous occupe, tu commets une erreur en écrivant : "pas d'ouverture de la jambe dans cette vidéo (50), logique pour aller dans le quartier avant droit". Mille fois non : pour faire uchi kaiten dans le quartier avant droit il est tout aussi indispensable d'ouvrir en hito e mi que pour faire shiho nage dans le quartier avant gauche (vidéo 49). En effet il est absolument impossible d'aller tout droit comme tu envisages de le faire sur uchi kaiten, pour plusieurs raisons que je m'efforce d'expliquer depuis assez longtemps maintenant : le principe de rotation irimi-tenkan ne serait pas respecté, uke ne serait pas déséquilibré, l'adversaire de droite ne pourrait pas être contrôlé dans le même temps etc.

Philippe Voarino

bonjour Philippe, c'est SAMEDI et j'ai 30 minutes de dispo alors voila.

nous sommes d"accord sur beaucoup de chose mais je reste persuadé que vous faites fausse route concernant votre vision sur les déplacements d'Osensei.

Vous avez eu une idée et avez adapté l'AIKIDO a cela mais concrètement tout cela ne tient qu'avec l'attaque simultanée et encore, celle ci a été créer afin de rendre les choses plus faciles et moins dangereuses, il faut absolument modifier ce pré requis sans quoi tout cela n'a plus de sens.

Etes vous sur que je ne pourrai pas faire shomen irimi tenkan sur MR CHIDIAC, pensez vous que la solution est de partir a coté sans rien faire sur lui, moi je dis que non.

bien sur, il est possible de faire ura WAZA mais c'est un autre débat.

DANS le 51 Pourquoi caricaturer négativement (au profit de la TOUPIE sans APPUI)les coupes appuyées et venter leurs mérites dans le dernier dossier 52, comment voulez vous que les gens s'y retrouve.Perso je sais pourquoi vous êtes obligé de faire ce numéro de contorsionniste.

Dans le dossier 52,même si je suis ok sur l'essentiel, il y a des tonnes de choses a dire sur l'avant et l'apres.

hitoemi est un principe fondamental pour L'aikido au même titre que le cercle d'acier ou ne pas regarder ou l'on commence a couper, rien ne précise qu'il est partout d'ailleurs mais il est essentiel parfois donc c'est un des principes fondamentaux, irimi tenkan n'est pas présent après la coupe car c'est un autre principe, celui de récupérer l'inertie engagé volontairement dans la coupe.

irimi tenkan est un principe premier, le principe de base, je suis ok avec l'idée.

au fait, il faudrait un dossier sur la façon d'attaquer et les moments car c'est un peu du n'importe quoi partout, des frappes en avançant en reculant, simultanées ou non, pour les attaques MULTIPLE en suwari je laisse ça a une bande de cul de jattes(tres respectueusement)c'est vrai quoi imaginez a un pique nique vos voisins veulent piquer le saucisson, une baguarre en suwari commence!! allez sans blagues a questions idiotes réponses idiotes Et ce pauvre ERIC plonge dans le panneau et répond sans même comprendre ou l'autre voulait l'emmener, souvenez vous qu'il a vu des centaines de fois toutes les vidéos d'Aikido, il n'a que ça a faire du matin au soir depuis 20 ans OU me balancer sa haine, au choix!!!

l'aikido dans le monde est une bien jolie bouillabaisse, des bonnes choses et des aberrations pas étonnant que chacun fasse sa sauce!!! je vais en mettre une couche aussi.

ps/ avec des cheveux verts serait il aussi humains!!! comme quoi il est possible de plier les choses a son avantage .

cordialement.

suite, l'efficacité d'une attaque simultannee comme en parlait OSENSEI ne focntionne que dans un cas et un seul, dans une demo les ukes doivent attaquer quand la personne au centre des attentions AMORCE son deplacement, cela reviens a dire une chose essentielle, IL FAUT SYSTEMATIQUEMENT prendre l'initiative dans un risque d'attaque multiple. Ce qui invalide completement toute les demonstration ou l'initiative viens de ceux qui vous entourent, voila un principe FONDAMENTAL, qui cependant n'est pas une obligation à un contre un... je crois que la phrase d'osensei n'a pas été comprise sur le fond, cordialement GMD

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/au-dela-de-la-methode-50?language=en
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)