Au-delà de la méthode #52

Tachi dori kokyu nage # 1 (sokumen) : de l’exercice en ligne à l’exercice dans le cercle

La première partie de la vidéo montre l’exercice tel qu’il doit être réalisé dans le cadre de la méthode, c’est à dire à 180°, avec un seul uke, sans tenir compte aucunement d’adversaires supplémentaires venant éventuellement de la gauche, de la droite ou de l’arrière.

Il est bien évident que l’exercice réalisé de la sorte, dans le cadre de la méthode, n’est qu’une étude, et qu’avec quatre adversaires, deux au moins d’entre eux seraient en mesure de frapper tori au moment où il projette uchi tachi.

La seconde partie de la vidéo montre comment le même exercice, quand il est réalisé dans l’angle à 315° au lieu de 180°, devient parfait. Il autorise en effet dans ce nouvel angle des actions impossibles à accomplir dans l’exercice en ligne :

  1. – une mise en sécurité de tori dans le quartier avant gauche du cercle (315°), où il se place hors de portée des trois autres attaquants,
  2. – une mise en déséquilibre d’uchi tachi d’autant plus puissante qu’elle est atteinte par le déplacement complet du corps de tori,
  3. – un mouvement rotatif, qui envoie uchi tachi percuter l’adversaire de gauche,
  4. – un changement de main au niveau de la tsuka du sabre qui s’effectue dans la logique biomécanique de la rotation du corps, et qui cesse donc d’être un simple mouvement de bras,
  5. – un angle de poussée idéal et un appui maximum sur la jambe arrière (droite) pour la projection finale d’uchi tachi qui est amené à tori et tombe par l’effet de sa propre dynamique (contrairement à la méthode où tori doit au contraire aller vers uchi tachi pour le projeter).

Philippe Voarino, novembre 2016.

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/au-dela-de-la-methode-52?language=en
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)