Au-delà de la méthode #72

Katate dori tai no henka kokyu nage

Ce kokyu nage est typiquement réalisé à la fin du mouvement fondamental tai no henka.

Attention, tai no henka n’est pas un simple mouvement de pieds, ce n’est pas un déplacement du corps réalisé à l’aide d’un pas tournant, c’est un enroulement du corps de tori autour de sa colonne vertébrale. Cet enroulement génère une énergie cinétique qui est transmise à uke via le poignet de tori parce qu’il ne lâche pas sa saisie. L’énergie cinétique a pour effet de mettre uke en mouvement de manière circulaire.

Une fois parvenu à son point de tension maximale, le corps de tori, tel un ressort que l’on a tendu à l’extrême et que l’on relâche brusquement, délivre une énergie spiralée considérable en sens contraire. Cette énergie s’exerce exactement à l’inverse de la spirale d’énergie dans laquelle uke est entraîné.

Ces deux énergies antagonistes se rencontrent au point d’uppercut, sous le menton d’uke. C’est ce qui donne à cette projection une grande puissance.

Tai no henka est la naissance au monde de la forme du principe irimi-tenkan. Avant tai no henka, le principe existe mais il est encore non-manifesté, invisible, ce n’est encore qu’un concept ou une idée si l’on préfère. Il ne peut apparaître à nos yeux que sous sa forme manifestée, et c’est tai no henka.

Philippe Voarino, septembre 2017.

Commentaires

bonjour Philippe, beaucoup de choses critiquable même si sur le fond je suis encore à peu prés d'accord. EN 1: vous dites "c’est un enroulement du corps de Tori autour de sa colonne vertébrale" impossible c'est obligatoirement autour de sa ligne de gravité la colonne n'a rien a faire dans le déplacement qui nous intéresse. Plus précisément au centre de nos ceintures musculaires et coïncidence!! passe par le hara.

EN 2: vous dites"Une fois parvenu à son point de tension maximale, le corps de tori, tel un ressort que l’on a tendu à l’extrême et que l’on relâche brusquement, délivre une énergie spiralée considérable en sens contraire. Cette énergie s’exerce exactement à l’inverse de la spirale d’énergie dans laquelle uke est entraîné" .simplement c'est hachi no gi gaeshi !!!

EN 3: votre main saisie reviens dans un position impeccable comme dans le catalogue mais pourtant vous séparez vos coupes, une main ouvre puis la deuxième coupe sur le menton, cela est impossible car les deux doivent travailler ensemble. la raison est simple vous faites encore du linéaire dans votre démonstration en avançant avant de couper le menton, c'est le timing qui cloche.

EN 4: comme je l'ai dit au dessus, vous faites encore du linéaire avec ce pas final dans cette démo, pourquoi? pour que UKE puisse chuter ? vous faites des grands écarts inutile qui font perdre le sens de votre démarche. le pas doit arriver après la coupe. bref j'ai toujours beaucoup de mal a voir votre pédagogie car le linéaire est encore présent partout alors que le but est justement de rompre avec le linéaire ou alors dites franchement que c'est un niveau intermédiaire.

ps je ne sais pas si vous afficherez ce message (vu que d'autres ne sont pas paru) ils sont toujours technique me semble t'il, dans le cas contraire merci de me répondre par intérêt commun sur mon email.

respectueusement

bonjour pour ceux interessés par origine aiki 2 liens vieux films de Kenji TOMIKI - salutations

https://www.youtube.com/watch?v=lVbrCNC1aQI

https://www.youtube.com/watch?v=JPQ_tv09Hhk

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/au-dela-de-la-methode-72?language=en
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)