Ken tai jo n°4 : forme martiale

Le ken tai jo n°4 n’est pas fait pour frapper deux fois de suite le même adversaire. Le ken tai jo n°4 permet de frapper successivement deux adversaires différents tout en sortant d’un cercle d’attaquants qui frappent simultanément, c’est-à-dire sans attendre patiemment qu’uchi jo ait bien voulu terminer de régler son compte au premier uchi tachi, comme on le voit trop souvent dans les mauvais films d’action.

Le plus grand danger pour tori vient de la simultanéité des attaques.

Le ken tai jo n°4, tel qu’il est pratiqué en ligne sur un seul adversaire qui est frappé deux fois de suite (dossier #91), ne traduit pas une situation de combat mais une situation d’étude qu’il faut bien se garder de reproduire telle quelle dans la réalité du champ de bataille, au risque de ne pas survivre trente secondes.

Cependant, on observera que rien n’est changé, dans l’exercice martial, aux informations qui sont fournies dans l’exercice d’étude quant à l’exécution technique. La technique est rigoureusement conservée dans tous ses aspects, et c’est fondamental. L’ensemble du mouvement est seulement mis en rotation au lieu d’être exécuté sur une ligne.

Autrement dit, l’information qui se trouve dans l’exercice de base de la méthode d’apprentissage est parfaitement juste, elle nécessite seulement d’être redéployée dans l’espace du cercle. Pour comprendre la raison martiale de l’exercice de base, il est indispensable de passer des 180° de la ligne droite aux 360° du cercle.

Cette forme martiale sera analysée de manière plus détaillée dans le dossier #93.

Philippe Voarino, mai 2018.

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/ken-tai-jo-ndeg4-forme-martiale
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)