Le cœur de happo giri

En Aikido on ne marche pas, on fait irimi-tenkan.

Happo giri est un exercice de coupe dans les huit directions. C’est un exercice particulièrement intéressant, dans la mesure où il montre que le corps humain est mobilisé selon un axe vertical pivotant sur lui-même.

La rotation des hanches, des jambes, des épaules et des bras autour de cet axe, permet de couper dans n’importe quelle direction du plan horizontal à 360° qui entoure uchi tachi (les huit directions n’étant que des cas particuliers).

Mais cela n’est possible évidemment que dans la mesure où l’axe se met en rotation. Quand l’axe se met en rotation, il entraîne nécessairement les hanches dans un premier temps, les épaules, les bras et le sabre dans un deuxième temps, et ce n’est qu’en fin de rotation que le pied décolle enfin et que la jambe arrière est entraînée vers l’avant.

C’est dans cet ordre que tous les éléments du processus de coupe doivent s’enchaîner.

Exécuter happo giri "en marchant", en faisant des pas vers la droite et vers la gauche, c’est oublier la rotation, c’est manquer ce pour quoi l’exercice a été créé. C’est croire qu’en Aikido on peut marcher, alors qu’on ne peut jamais y faire qu’irimi-tenkan. Irimi-tenkan est une rotation à partir de laquelle naît le mouvement spiralé de l’Aikido. Le pratiquant d’Aikido, c’est le derviche tourneur, et la meilleure image, pour comprendre le principe d’action de l’Aikido, reste la toupie.

Philippe Voarino, mars 2019.

Commentaires

Salut Philippe,

j'ai une question: tu dis: "La rotation des hanches, des jambes, des épaules et des bras autour de cet axe, permet de couper dans n’importe quelle direction du plan horizontal à 360° qui entoure uchi tachi (les huit directions n’étant que des cas particuliers)." parfait, moi je fais comme tu dis et le vérifie en taï jutsu (shiho nage, en coupant horizontalement vers le haut d'ailleurs) , mais c'est le "horizontal" que ne montre pas Saîto senseî dans sa pratique qui peut poser question à bon nombre de pratiquants d'Iwama ( Saîto sensei se contentant de couper verticalement dans les différentes directions sans couper horizontalement....).

ex: https://www.youtube.com/watch?v=7Tskwa5Rg9w

Amitiés, Eric

Bonjour Eric

Quand j'écris "couper dans n'importe quelle direction du plan horizontal", cela ne veut pas dire couper horizontalement. Il n'y a pas de coupe horizontale en aiki ken. En revanche, il y a des coupes kesa giri et gyaku kesa giri (yokomen et gyaku yokomen). Dans l'exercice happo giri, cette coupe gyaku yokomen est présente au moment de la rotation qui précède la frappe shomen.

Philippe Voarino

Salut Philippe, merci de ta réponse....

je comprends bien cette logique kesa giri et gyaku kesa giri....le problème se pose dans le cadre de la rotation, j'ai beaucoup de mal dans la liaison gyaku kesa giri puis shomen : je te cite:"cette coupe gyaku yokomen est présente au moment de la rotation qui précède la frappe shomen.", j'ai l'impression de devoir modifier ma trajectoire ou m'arrêter pour faire shomen....la logique pour ma part devrait se poursuivre en yokomen et pas shomen puisque les hanches, l'axe se mettent en rotation... tchuss

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/le-coeur-de-happo-giri?language=en
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)