San ju ichi no jo : 9+10+11

Cette séquence 9+10+11 de la pratique avec partenaire du kata 31, est séparée de la séquence 4+5+6 (cf. au-delà de la méthode #122 par les deux frappes 7 et 8, qui sont effectuées dans le vide, par rapport à des adversaires imaginaires arrivant dans le dos d’uke jo. C’est pour cette raison que la séquence débute en ken no kamae hidari hanmi.

Nous sommes là dans la méthode pure. A Iwama, maître Saito avait écrit les différentes séquences du kata 31 sur une planche en bois, qui accompagnait chaque séance d’entraînement au jo. Il la plaçait au pied d’un gros buisson d’azalées, c’était un aide-mémoire portatif, si je retrouve la photo que j’en ai prise, je la mettrai prochainement sur le site.

Ces notions de séquences, de kata, etc. sont étrangères à l’Aikido, elles sont artificiellement mises en place pour permettre l’apprentissage. Elles sont habituellement travaillées en kotai (travail lent et carré), et maître Saito tenait tout particulièrement à ce que ces exercices soient exécutées de cette manière. C’est une erreur de penser qu’il suffit de répéter ces formes en ki no nagare (travail fluide) pour faire véritablement de l’Aikido. L’Aikido est au-delà de ce genre d’exercice. Entre l’apprentissage de l’Aikido et l’Aikido, il y a un saut qualitatif, un espace doit être franchi d’une manière ou d’une autre, et tant qu’il n’est pas franchi l’Aikido n’est pas là.

Philippe Voarino, mars 2019.

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/san-ju-ichi-no-jo-91011
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)