Shiho Nage Omote #1

Quel que soit le chemin qui conduise à Shiho nage (aihanmi katate dori, gyaku hanmi katate dori, muna dori, yokomen uchi, shomen uchi, etc...), il existe — dans le travail de base — une position commune à tous les shiho nage, celle qui est illustrée ci-dessus : votre corps doit former une croix à 90° avec le corps d’aite.

Dans cette position :

  1. Vous êtes en aihanmi (même pied avant qu’aite).
  2. Vos mains doivent être croisées (sauf pour la forme de aihanmi katate dori illustrée au début où la main prisonnière se dégage au cours du pivot) Pour deux raisons :
    1. la main qui tient la base du pouce place de la sorte votre bras dans une position d’extension qui permet l’extension idéale du bras d’aite. Si les mains sont décroisées à ce stade, votre bras sera inévitablement plié et l’extension du bras d’aite difficile,voire impossible.
    2. parce que les mains sont croisées à ce stade, elles seront décroisées dans la phase suivante, ce qui est nécessaire pour la coupe shomen ainsi que nous le verrons dans le Point clef 2.
  3. Votre pied avant doit être ouvert dans la direction qu’indique le bras d’aite. Et cela pour deux raisons :
    1. cette direction est celle du déséquilibre avant d’aite, c’est là que vous devez couper et pivoter pour le déséquilibrer.Si le pied avant n’ouvre pas, il interdit le passage de la jambe arrière dans cette direction.
    2. cette position sankaku (trois angles) autorise la rotation des hanches vers l’avant en prenant un pas, O Sensei l’appelait hito e mi.
  4. Vous devez développer le sentiment de couper avec un sabre. Vous pouvez vérifier sur les deux photos suivantes qu’il n’y a aucune différence entre la position à mains nues et la position avec le ken. Notez bien la position des mains dont nous venons de parler.

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/shiho-nage-omote-1?language=en
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)