Technique oubliée #4 - Katate dori nikyo bras croisés

Cette technique d'une très grande rapidité d'exécution était fréquemment utilisée par O Sensei dans ses démonstrations quand il voulait montrer avec un brin d'humour avec quelle déconcertante facilité on peut en Aikido immobiliser une personne, pourvu que les lois de l'énergie soient bien comprises et bien utilisées : il suffit de croiser les bras !


La spirale part du bas vers le haut et vers le côté droit.


Aite doit être déséquilibré vers son côté gauche.


En remontant, la base de votre pouce droit vient au contact du poignet gauche d'aite.


La base de votre pouce gauche remplace la base de votre pouce droit sur le poignet gauche d'aite et vient plaquer ce poignet sur votre poitrine.


Croisez le bras droit en ayant bien soin de contrôler le coude d'aite sous votre coude droit.


Contrôlez ...


...en faisant attention à ce que le bras d'aite forme un V et en maintenant toujours son poignet plus haut que son coude. Ces deux points sont des conditions essentielles pour la réussite de nikyo.

Commentaires

Je ne peux m’empecher de vous donner un lien vers une photo prise en 1935 du célèbre soutien de M. Ueshiba, l’amiral Takeshita : http://www.aikidojournal.com/potd.php ?page=34

La technique montrée sur la photo présente certaines similitudes avec la technique que vous montrez ici, même si elle s’apparente plus à un hiji kime osae.

DG, j’oubliais de vous remercier pour la photo de Takeshita que je ne connaissais pas. C’est un beau cadeau.

Philippe Voarino

Bonjour Phillipe,

Votre Kiai était particulièrement saisissant lorsque je vous ai vu pratiquer en stage et je ne pense pas avoir déjà entendu ce type de sonorité de la respiration chez un autre aïkidoka.

O sensei enseignait-il aussi le kiai ?

Je vous pose également la question de l’efficacité, puisque ce travail existe, quel rôle joue t-il dans l’aïkido ?

En vous remerciant d’avance...

Aurelien

Bonjour Aurélien.

Le kiai est une libération d’énergie. C’est le volume sonore que prend la respiration au moment de l’expiration. Le kiai a donc à voir avec le souffle. Le souffle est l’élément fondamental sur lequel repose la notion de kokyu. Sans le souffle, pas de kokyu ryoku donc. Sans kokyu ryoku, pas d’Aikido. Une technique exécutée sans le souffle est morte. L’intérêt du kiai, outre qu’il focalise l’énergie à un moment décisif, est donc qu’il garantit un rythme respiratoire.

A Iwama, les anciens du village que j’ai encore pu rencontrer disaient que le kiai d’O Sensei s’entendait de très loin. Quand je pense qu’un responsable japonais de l’Aikikai en Belgique interdit aux candidats, lors des examens, de pousser des kiai ! C’est certainement par égard pour les voisins, pour ne pas les gêner…

Philippe Voarino

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/technique-oubliee-4-katate-dori-nikyo-bras-croises?language=ru
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)