kumitachi #1: Uchi tachi waza

L’attaque à la gorge d’uchi tachi dans le premier temps du kumitachi, sur le shomen d’uke tachi est une coupe. Il s’agit d’un gyaku yokomen. Ce n’est pas un tsuki.

Uchi tachi pourrait très bien exécuter tsuki dans cette situation, c’est entendu, mais ce n’est pas le modèle qui est proposé dans la méthode. La méthode propose une coupe gyaku yokomen qui traverse la gorge et l’aisselle droite d’uke tachi, et qui se termine au-dessus de la tête.

Si uchi tachi attaque avec tsuki, il ne peut pas faire autrement, dans un deuxième temps, que de retirer son sabre vers l’arrière. En faisant cela il adopte cette position typique de recul en protection, qui n’est pas du tout dans l’idée du kumitachi tel qu’il est proposé par la méthode.

Le sabre d’uchi tachi doit traverser fièrement l’espace dans un mouvement de coupe ascendant, en diagonale vers l’avant, il n’effectue pas de mouvement d’aller et retour.

Le respect scrupuleux de la méthode est une condition nécessaire pour parvenir au-delà de la méthode. Toute erreur dans l’exécution d’un exercice de la méthode revient à couper le précieux fil d’Ariane qui nous guide, et cela nous empêche de sortir un jour du labyrinthe des techniques pour découvrir le travail réel.

Philippe Voarino, juillet 2018.

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/kumitachi-1-uchi-tachi-waza
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)