La forme est une prison

La forme est une prison nécessaire, et il est aussi nécessaire de sortir de prison.

Un mouvement est une succession de formes, c’est une banalité de le dire. Il existe des mouvements dont les formes sont captives d’un ordre mis en place par l’apprentissage. Cet ordre nécessaire à l’étude est un postulat qui interdit toute liberté de mouvement. Le premier kumitachi pourra être répété un million de fois, il sera un million de fois égal à lui-même. On ne se trouvera pas plus libre quand on aura répété un million de fois le même exercice, on sera plus habile dans un travail imposé, ce qui est bien différent.

Il existe en revanche des mouvements dont les formes naissent librement, elles sont produites par la vertu de Takemusu Aiki, et non par la vertu d’une éternelle répétition des mêmes gestes. Pour faire naître ces formes libres et vivantes, il est entendu qu’il a fallu acquérir au préalable les formes pédagogiques artificielles, mais cela ne suffit pas, un saut qualitatif est ensuite nécessaire, c’est une utopie de croire qu’il suffit de répéter indéfiniment des formes conventionnelles pour acquérir un jour la liberté.

Quelle est la nature de ce saut qualitatif ? Voilà la question à laquelle il convient de répondre si l’on veut s’aventurer véritablement au-delà de la méthode.

Philippe Voarino, juillet 2018.

Commentaires

juste et vrai explication applicable à de nombreux styles au plaisir de vous voir bientot amicalement Serge

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/la-forme-est-une-prison
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)