Au-delà de la méthode #7

Ushiro eri dori kokyu nage

Vidéo #7 : quand tori est poussé vers l’avant

Rappel : la saisie ushiro dori doit être neutre seulement pour les besoins de l’exercice réalisé dans le cadre de la méthode, c’est à dire d’un exercice d’où sont volontairement retirés les éléments qui pourraient augmenter, pour le débutant, la difficulté d’apprentissage de la forme.

Dans la réalité, et dans la vérité du mouvement, la saisie ushiro dori a deux fonctions : soit tirer tori vers l’arrière, soit le pousser vers l’avant.

Quand tori est poussé vers l’avant, il est déséquilibré. Le réflexe simple et naturel qui consiste à avancer tout droit la jambe arrière, lui permettra de ne pas perdre l’équilibre, et de rattraper éventuellement la position hanmi. Mais cette action n’est pas satisfaisante par rapport au principe aiki. Ce pas en avant ne lui permet en effet ni de déséquilibrer uke, ni de quitter la ligne d’attaque où il se trouve dangereusement exposé.

Comme dans « Au-delà de la méthode #6 », la position hanmi de tori, qui était juste et nécessaire au départ du mouvement, doit disparaître dans ce deuxième temps qui est le temps de l’action.

C’est la rotation du corps qui va permette à tori de quitter la ligne d’attaque et, dans le même temps, de déséquilibrer uke pour le projeter. On voit nettement dans la vidéo la position carrée des pieds au moment de la projection, et on comprend comment cette position est amenée par la rotation des hanches dans le quart de cercle avant droit de tori (cf. les explications de la série « Roppo »).

Philippe Voarino, juillet 2015

Commentaires

Philippe , merci pour ce nouvel article ,je comprends qu il s agit d une vidéo a titre d exemple , puis je vous demander si il est envisageable dans ce mouvement de baisser legerement son centre de gravite durant la spirale pour ainsi augmenter la stabilite ? merci

deuxieme question Philippe , pour des raisons scolaires vous regardez dans la direction de la projection, pourquoi? cordialement Serge

Bonjour Serge.

L'abaissement du centre de gravité est nécessaire, mais il est obtenu par la rétroversion du bassin, et pas en fléchissant les jambes.

Toutes les projections sont obtenues par la rotation irimi-tenkan des hanches autour de l'axe vertébral. Les kokyu nage vers l'arrière de type sokumen irimi nage ne font pas exception. Si les hanches pivotent, les épaules suivent nécessairement, et il n'est pas possible alors que la tête demeure absolument immobile dans la direction opposée. Elle tourne aussi. En revanche,le corps de tori ne doit pas pivoter au point qu'il se retrouve de face par rapport à la chute d'uke qui pourrait alors l'entraîner.

Philippe Voarino

merci Philippe , je vois une fois de plus que vous n avez pas une longueur d avance sur moi mais des milliers .Cela etant un fait établi, je sais par experience que de surcroit et je ne l avais pas mentionné ,que pour des raisons de sécurité et d intégrité physiques de vos Uke ,vous faites expres d augmenter legerement la distance entre vous et uke pour reduire l energie dévellopée par la spirale de votre mouvement , merci encore Philippe pour ce partage

bonne été à vous ,amicalement Serge

ps: j aimerai un article et une vidéo d un de mes anciens professeurs Mathieu , pour enrichir le sujet ,en tout respect vraiment Serge

Qu’est-ce que l’Aikido Traditionnel ?


L’Aikido n’est pas un sport, c’est un art martial dont les lois (takemusu) sont en harmonie avec les lois de l’univers. L’étude de ces lois permet à l’homme de comprendre sa place dans le monde. L’Aikido est né à Iwama, O Sensei a réalisé dans ce village la synthèse entre tai jutsu, aiki ken et aiki jo.

Où pratiquer l’Aikido Traditionnel ?


La Fédération Internationale d’Aikido Takemusu (ITAF) apporte au pratiquant la structure dont il a besoin pour travailler au plus près de la réalité définie par O Sensei Morihei Ueshiba. Ses représentations nationales officielles garantissent un enseignement fidèle à celui légué par le Fondateur.

Les armes de l’Aikido, l’aiki ken et l’aiki jo


Dans l’Aikido moderne les armes sont peu enseignées, voire pas du tout. Dans l’Aikido d’O Sensei au contraire, l’aiki ken, l’aiki jo et le tai jutsu sont unis par des liens tels qu’ils forment ensemble un riai, une famille de techniques harmonieuses issues d’un principe unique. Chaque technique aide à comprendre toutes les autres.

Aikido art martial ou art de paix ?


La paix est un équilibre de l’être humain avec le monde qui l’entoure. L’objectif de l’art martial véritable n’est pas de devenir plus fort que son adversaire, mais de trouver dans l’adversaire un moyen de réaliser l’harmonie, l’ennemi n’existe plus alors comme tel mais comme celui qui offre l’occasion de parvenir au ki unifié.

http://www.aikidotakemusu.org/fr/articles/au-dela-de-la-methode-7?language=en
Copyright TAI (Takemusu Aikido Intercontinental)